Résidence secondaire : comment la mettre à profit en cas d’absence ?

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

La législation française distingue deux types de logement : le logement principal et le logement secondaire ou résidence secondaire. Le logement principal est le lieu habituel d’un ménage. La résidence secondaire quant à elle est une habitation dans laquelle le propriétaire ou le locataire y vit durant de courtes durées. Elle est considérée comme telle si elle est occupée pendant moins de 180 jours dans l’année. Soumises également aux impôts, elles nécessitent de nombreux frais d’entretien. Que ce soient des charges fixes telles que l’électricité, l’eau, le gaz, ou encore celles variables, elles coûtent cher pour le propriétaire. Il urge alors de trouver un retour sur investissement afin de rentabiliser les dépenses effectuées dans cette résidence. Beaucoup de paramètres sont à prendre en compte outre le prix d’une maison pour la rentabiliser.

Vous avez sauté le pas, pris votre résidence secondaire de rêves ? Vous cherchez à la mettre à profit en cas d’absence ? Retrouver dans cet article comment le faire.

Privilégiez des maisons proches du littoral français

En France, les résidences secondaires occupent un pourcentage d’au moins 10% des résidences sur tout le territoire national. Maison de famille ou encore maison de grandes vacances, ce concept est très apprécié et beaucoup aspirent à acheter leur maison secondaire. Mais acheter une résidence secondaire bien située est une bonne idée. Plusieurs activités seront des clés d’investissement pour rentabiliser le capital investit dans l’achat de la résidence.

Le littoral français est une véritable station balnéaire. Idéal pour les vacances d’été, il constitue le bon coin pour acheter une résidence secondaire, mais surtout pour la mettre à profit. En effet, il sera plus facile pour vous de trouver des preneurs en cas d’absence. Selon une étude, les Français préfèrent une maison de repos situés vers la mer, la campagne ou encore les montagnes. Les villes telles qu’Arcachon, Marseille, Finistère, Deauville, Cassis, île de Ré, Porto Vécchio sont les plus appréciées. Un logement secondaire dans les parages serait plus coûteux, mais plus facile à mettre à profit. Trouver le bon emplacement pour un logement secondaire serait donc plus un atout au moment de la faire rentabiliser.

En cas d’absence, une résidence secondaire située dans le littoral peut faire office d’un échange avec des étrangers ou même des Français. Cette nouvelle activité qu’est l’échange de maison permet de redimensionner le tourisme traditionnel. Elle permet de faire des économies, mais aussi de faire des connaissances avec la possibilité de découvrir de nouvelles contrées. Des sites sont dédiés à ce type de nouvel investissement et en cas d’absence, il réduit considérablement les frais d’entretien. C’est également un moyen pour vous de vous faire de la publicité pour de futurs projets immobiliers.

Aussi, le littoral offre des conditions de cultures bien spécifiques. Amoureux de la nature et du jardinage, vous êtes à bon port. Une autre manière de faire mettre à profit une résidence secondaire située dans le littoral serait l’agriculture. Le jardinage en bord de mer serait un peu contraignant, mais très bénéfique sur la longue. Ayant la possibilité de planter des végétaux tolérants au type de sol (rocailleux, pauvre et sablonneux) ou encore d’apporter du terreau, vous ferez sûrement de belles productions. Pour écouler ses produits, la vente directe, est pratiquée par le ¾ des agriculteurs.

Louez la résidence secondaire aux étudiants

Le loyer d’un studio ou d’un appartement varie selon les villes. Vous n’êtes pas sans savoir que la France est une destination prisée pour les études supérieures. Il serait alors intéressant de mettre à profit votre résidence secondaire en la louant aux étudiants étrangers ou pas. Si votre résidence secondaire se trouve dans les grandes villes, vous aurez plus de facilité à faire cette activité. Mais pour une meilleure visibilité, il est impératif de faire appel à des techniques de marketings actuels.

Passer par des agences immobilières

Les agences immobilières sont en plein essor. Ce sont des intermédiaires entre les propriétaires et les locataires de biens immobiliers. Quelle que soit la superficie de votre logement secondaire, pour une première expérience dans l’investissement locatif, il est préférable d’opter pour des studios ou des espaces T2. La règle dans la location est connue et stipule que des espaces plus petits sont vendus plus cher et loués également plus chers. Avec des petites surfaces (type studio ou petit deux-pièces), vous rentabilisez en moyenne 5,5% ou 6% en grandes villes. Mais sur du T2 ou T3, la rentabilité vient baisser un peu, mais s'élève à 4,5 ou 5% en moyenne. Les agences immobilières vous accompagneront dans la démarche de location et vous aideront.

La prestation de ces agences est très coûteuse. Consultez un comparatif et surtout discutez bien les prix pour ne pas avoir de mauvaises surprises.

Étant donné qu’une location ponctuelle ne serait pas trop rentable dans le cas où vous pensiez y revenir pour l’été, il serait plus juteux de proposer un bail de neuf mois. Sur un marché en pleine dynamique, la demande est très forte alors le chômage locatif n’existe presque pas. Outre les étudiants, vous pourrez offrir un bail de trois ans maximum avec une location nue aux professionnels. Tout dépendra de la durée de votre absence.

Utiliser internet

Internet, les réseaux sociaux, les sites sont le meilleur moyen de toucher votre cible et le plus vite. N’hésitez pas à donner le maximum dans la décoration, à faire de belles photos puis les postez sur les sites tels que LeBonCoin (qui est gratuit) ou Abritel pour trouver des preneurs. Ces sites ont un nombre impressionnant de visites par jour. C’est le canal idéal pour dealer et faire de belles affaires. Appropriez-vous alors l’outil et n’hésitez pas à payer pour certains services. Vous trouverez sûrement un moyen de les faire rentabiliser.

Assurer votre résidence secondaire

Il n’existe pas d’assurance spécifique pour les résidences secondaires. Assurer votre résidence secondaire n’est pas obligatoire, mais serait intéressant lorsque vous envisagez d’en faire un bien locatif. Normalement, vous pourriez payer une surprime et faire profiter de la garantie de votre logement principale à celui secondaire. Mais lorsque vous prévoyez de faire de votre résidence secondaire un bien immobilier locatif, nous vous conseillons de souscrire à une assurance habitation pour couvrir cette dernière des petites ou grandes catastrophes. Les risques minimums seront couverts même si cette alternative peut s’avérer plus onéreuse.

Faites un comparatif des institutions de prévoyance et choisissez celle adaptée à vos critères (dont les garanties sont plus généreuses). En cas d’absence, l’assurance serait utile et prendrait en charge ces dégâts collatéraux. Toutefois, le vol n’est pas couvert par l’assurance.

Rénover et en faire un Guest House pour l’été

Un guest house est un terme anglophone qui désigne une maison d’hôtes. C’est un logement chez l’habitant avec des chambres que vous pourriez partager. Le confort de ces chambres varie d’un propriétaire de guest house à un autre. Dans le cas de votre résidence secondaire, pour la mettre à profit, il serait plus intéressant de catégoriser vos chambres.

Anticiper les travaux

La plupart des résidences secondaires sont loin des habitations principales. En cas d’absence, il est difficile d’entretenir la maison secondaire qui nécessite déjà un investissement monstrueux en termes d’entretien/réparation. Pour pallier les difficultés liées à l’entretien de celle-ci, surtout si vous pensez à la louer de façon saisonnière, il faut faire appel à un prestataire. Le prestataire spécialisé dans la gestion administrative saura anticiper vos travaux de rénovation. Il pourra vous aider également à faire une adaptation des charges fixes telles que l’électricité et le courant. Par contre, il est très important de choisir avec soin vos prestataires. N’étant pas sur place, ils deviennent les principaux pions pour cette nouvelle aventure financière. De nombreuses sociétés spécialisées dans la gestion des maisons secondaires voient le jour. N’hésitez pas à faire le tri et choisir celles adaptez à vos exigences.

Proposer le maximum de services

Idéals pour les voyages, les guests house sont le plus souvent des bons plans pour dormir pas cher. Cette forme de location connaît une envergure énorme, surtout dans des régions avec une forte activité touristique. À la différence des hôtels qui sont plus chers, les guests house offrent une certaine indépendance aux clients. Outre la décoration impeccable et adapter à vos préférences, il faut proposer le maximum de services.

Les clients étrangers sont la plupart du temps à la recherche du confort proche de ceux de leur pays. Il serait plus judicieux d’offrir un guest house avec des meubles, une déco cosy et autres. Le wifi doit être à disposition de tous avec un bon débit, mais surtout prévoyez un parking. Il serait plus sécurisant pour vos locataires. Un système d’alarme éviterait aussi des mauvaises surprises.

De plus, tout comme vous, beaucoup d’autres particuliers ont pensé à louer leur résidence secondaire. Plus proche ou pas, pour avoir plus de chiffres d’affaires, des offres innovantes ne seraient pas exclues. La colocation en vacances ou en week-end allège la tâche aux clients. La cohabitation des touristes serait un moyen de faire partager de bons moments aux locataires de bonne humeur. Ce service serait également bénéfique pour vous et vous ferait de la publicité. N’hésitez donc pas à la mettre en valeur lors des posts sur les sites. Vous pourriez également déléguer à votre prestataire le soin de trouver des jeunes dans les parages. Une fois associés à eux, ils vous aideront à faire du chiffre à travers l’activité de Greeters.

Pour une meilleure immersion dans le quartier de l’habitant, les greeters proposent un tourisme participatif où un particulier fait découvrir sa ville ou son quartier.

Mettre à disposition pour des tournages de films

La location meublée a toujours été une forme de bail séduisant alors beaucoup d’investisseurs. À plus forte raison, louer sa maison sa maison à des sociétés de production est aussi bénéfique.

Les qualités qui font qu’une maison intéresse des producteurs pour un éventuel tournage sont :

  • Une grande superficie, 50m2 au minimum ;
  • Une résidence bien située (bon emplacement) ;
  • La logistique de la résidence (proximité d’une autoroute, d’un restaurant, etc.) ;
  • La hauteur sous plafond.

Ainsi, la majorité des maisons de production préfèrent des maisons très grandes, car les grandes surfaces ont plus de facilité à contenir toute l’équipe. Aussi, les résidences situées aux alentours de Paris et de sa banlieue susciteraient plus l’engouement. Des résidences secondaires situées également au bord de la plage, en campagne ou à la montagne peuvent être retenues. Tout dépendra du décor et de la thématique abordée dans la série, film, documentaire.

Néanmoins, votre logement n’a pas besoin d’être exceptionnel pour être retenu. Lorsqu’elle répond aux critères, vous pourrez contacter directement les maisons de productions afin de vous enregistrer dans leurs catalogues de sélection. Plusieurs sites sont également spécialisés dans ce domaine. Ils servent d’intermédiaire entre l’offre et la demande. Les maisons de production expriment donc leurs besoins aux agences telles que Cinedecors, 20.000lieux, MiresParis.

La durée d’un tournage varie entre trois jours et six semaines. Le prix d’une location de résidence s’élève à 2000 euros environ par jour. Ce prix peut varier d’une ville à une autre ou d’une province à une autre. Mais pour pouvoir profiter correctement de cette bonne affaire, nous vous recommandons de louer la résidence uniquement aux producteurs. Puisque toute l’espace serait utilisée pour le tournage, une copropriété peut ralentir le rendement des producteurs, surtout si les voisins ne veulent pas que certaines parties soient filmées.

Par ailleurs, la législation française considère comme revenus fonciers tous biens immobiliers mis à la disposition pour un tournage. Vous devez donc déclarer tout ce qui est issu de cette activité très rentable. De cette manière, vous aurez un impôt à reverser à l’État. Aussi, lorsque les revenus dégagés par une location saisonnière excèdent 30 000 €, vous aurez également des impôts à payer après la déclaration.

En définitive, cet article vous immerge dans les différents secteurs d’investissement de votre résidence secondaire. Vous avez alors les cartes en main pour choisir celles qui vous correspondent le mieux. Aussi, d’autres activités sont des investissements très rentables. Le sol de résidence peut faire profit d’une agriculture à travers un bail d’entretien, de plantation et de récolte avec des spécialistes. Si votre absence est vraiment sur une longue durée, vous pourrez alors revendre votre résidence. Cette alternative constitue le plus souvent le bon moyen de mettre à profit (plus-value). Mais plusieurs calculs entrent dans cette démarche. Réfléchissez alors, pesez le pour et le contre avant de décider pour une solution.

Partager.
Show Buttons
Hide Buttons
commodo risus sed venenatis, ut felis elit.