Litière pour chat : quelles sont les alternatives écologiques ?

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Tous les ans, ce sont des milliers de tonnes de litière pour chat qui finissent dans les déchetteries de Rennes et d’Ille-et-Vilaine. Quand elle est minérale, celle-ci constitue en effet une matière non recyclable et non valorisable. Quels sont les alternatives pour une litière pour chat plus respectueuse de l’environnement ?

La litière souillée, un déchet non valorisable à cause de la toxoplasmose

En France, on dénombre plus de 14 millions de chats domestiques nécessitant l’utilisation de plus de 400000 tonnes de litière à l’année.

Si c’est un sujet qui peut prêter à sourire, il faut savoir que la gestion des excréments du chat doit se faire avec la plus grande précaution. En effet,ces derniers peuvent véhiculer de nombreuses maladies, en particulier la très redoutée toxoplasmose. Il s’agit d’une infection parasitaire transmise aux hommes par les animaux, et tout particulièrement par les chats.

Le principal risque sanitaire concerne tout particulièrement les femmes enceintes. En effet, en cas de contamination de la maman pendant la grossesse, cela peut être la cause de nombreux problèmes chez le bébé en formation, notamment cérébraux ou oculaires. Dans les cas extrêmes, cette infection parasitaire peut même conduire à une fausse couche.

C’est la raison pour laquelle la litière souillée ne doit jamais être placée dans un composteur. En effet, la toxoplasmose peut survivre pendant 12 mois dans un tel environnement. L’utilisation du compost pourrait alors contaminer tout l’espace sur lequel il a été répandu.

Litière minérale, un déchet inerte non valorisable

Bien des chats n’ont pas la possibilité de sortir pour faire leurs besoins. Pour des questions d’hygiène, il faut obligatoirement utiliser une litière. Celle qui est généralement proposée dans le commerce est minérale. Cette solution est en fait la moins chère. mais ce n’est pas là son seul avantage. En effet, une bonne litière doit remplir un certain nombre de critères comme être capable d’absorber plusieurs fois son poids en eau et de capter les odeurs.

Si la litière minérale est bon marché, elle est en revanche un déchet encombrant. En effet, du fait de la présence de toxoplasmose dans les excréments du chat, il n’y a aucune valorisation possible de ce déchet. Il finit donc sa vie avec tout ce dont notre société moderne ne sait trop quoi faire. Il est soit enterré dans un centre d’enfouissement voire incinéré, sans que cela ne finisse au final par réduire son volume.

Quelles sont les alternatives végétales et écologiques ?

Bien évidemment, on ne pourra pas éternellement entasser de la litière pour chat dans les centres d’enfouissement de Rennes et de ses environs. Plutôt que la version à base d’argile, il existe aujourd’hui des alternatives végétales bien plus respectueuses de l’environnement.

Litière à base de chanvre

A la manière des pellets, les résidus de chancre sont compactés pour former des granulés. Utilisables comme litière pour votre matou, ceux-ci présentent toutes les qualités requises, notamment en matière d’absorption des mauvaises odeurs.

En outre, cette alternative réduit le problème de poussière quand le chat gratte dans sa caisse.

Le lin, autre solution biodégradable

Comme pour le chanvre, le lin peut être utilisé pour constituer des granulés pour litière. Elle produit peu de poussière et est facile à manipuler en raison de son poids réduit.

En revanche, pour qu’elle soit aussi efficace pour absorber les fluides, il faut la manipuler de temps à autre. Une manipulation supplémentaire qui peut être perçue comme une contrainte, notamment si votre félin reste seul toute la journée.

La litière à base de cosses d’avoine

Si vous en avez déjà utilisé au jardin, vous n’êtes pas sans savoir que les cosses d’avoine sont un déchet vert qui a bien des utilisations. Formant un tapis compact, elles étouffent les mauvaises odeurs et ne produisent absolument aucune poussière. Toutefois, cette solution est loin d’être la meilleure en matière d’absorption. Enfin, son coût peut être rédhibitoire.

Litière à base de résidus de bois

Autre solution pour une litière écologique, la version à base de résidus de bois. Le principe de fabrication est pour le coup tout à fait comparable à celui des granulés de bois puisqu’il suffit de compresser de la sciure.

Outre le fait de pouvoir valoriser un déchet de la filière bois, les granulés sont 100% naturels. En effet, aucune colle ni additif ne sont utilisés. Ce sont des résineux qui entrent majoritairement dans la composition, c’est-à-dire des essences qui ont un important pouvoir d’absorption. Par ailleurs, les odeurs sont captées de manière efficace et le produit est relativement bon marché. C’est donc en théorie l’alternative écologique la plus intéressante.

Partager.
Show Buttons
Hide Buttons
sem, diam mi, commodo fringilla nunc sed Donec Nullam eleifend